La Thaïlande offre une totale liberté religieuse. Plus de 90% de la population est adepte du Bouddhisme Theravada, les autres fois étant l’Islam (4.6%), la Chrétienté (0.7%), l’Hindouisme, l’Animisme, le Culte des Ancêtres et diverses autres croyances. Les pratiques Bouddhiques sont souvent teintées de superstitions ou autres pratiques et croyances animistes.

Bouddha a réellement existé: Né Prince Siddhartha, il a renoncé à son titre et à la richesse pour échapper aux souffrances humaines.  Après l’exploration de nombreuses techniques, c’est à travers la méditation qu’il a atteint l’illumination. Bouddha ne s’est jamais positionné comme un Dieu mais comme un guide, il incarne les bonnes pensées, paroles et actions, et il guide ceux qui aspirent à une libération spirituelle.

Le Bouddhisme occupe une place importante dans la vie quotidienne. Les moines sont hautement respectés, ils sont couramment invités à bénir un nouveau domicile ou bien même une voiture.  De nombreux Thaïlandais vont au wat (temple), les jours Bouddhiques pour rendre hommage à Bouddha et faire l’aumône aux moines afin d’obtenir des mérites pour leurs vies futures.

La méditation est un moyen d’introspection visant  à identifier les causes du désir et des souffrances, afin de pouvoir les comprendre, les surmonter et s’en libérer.  Les étrangers peuvent apprendre les bases essentielles de la pratique Bouddhique dans certains wats du royaume. Cela pourra même être la plus enrichissante de vos expériences de vie, mais rappelez vous que les temples sont sacrés … Merci donc d’entreprendre cette démarche uniquement si vous envisagez sérieusement une recherche spirituelle.