Les premiers habitats humains sur le territoire thaïlandais remontent à plus de 10,000 ans. Le riz était déjà cultivé 4,000 avant J.C à Ban Chiang, aujourd’hui un site classé patrimoine mondial de l’UNESCO.  Plus tard, les tribus Mon, Khmer, et Tai ont établi leurs royaumes dans le périmètre de la Thaïlande moderne. La civilisation bouddhique de Dvaravati de langue Mon a précédé au premier millénaire la période  Khmer apparue au tournant du second millénaire.

Le Royaume de Sukothaï (XIIIe siècle)

Ce fut un royaume florissant de commerçants qui a prospéré plus de 200 ans et qui a vu la naissance de l’écriture thaïlandaise. Au nord, le Royaume Lan Na, dont Chiang Maï est la capitale, s’est développé comme un centre d’études et de littérature sur le Bouddhisme.

Mahathat Temple in Sukhothai, Thailand

Mahathat Temple in Sukhothai

Période d’Ayuthaya (XVe siècle)

Ses monarques dirigeants ont adapté les influences Khmères en endossant le titre de Devaraja (roi dieu). Le commerce international y a prospéré durant 400 ans. Ce centre très cosmopolite était peuplé par les Mon, les Tai, et les Chinois, et d’importants liens commerciaux et diplomatiques ont également été tissés avec l’Europe. En 1767 Ayuthaya a été envahie par les Birmans puis abandonnée.

Thammikarat Temple, Ayutthaya, Thailand

Thammikarat Temple, Ayutthaya

Période Thonburi (XIIIe siècle)

Le roi Taksin établit une nouvelle capitale à Thonburi,  puis le Roi Rama I fonda la dynastie Chakri qui est toujours de nos jours la dynastie régnante, déplaçant alors la capitale à Bangkok (Ratanakosin). Il bâtit des palais et des temples, rétablit les rituels de cour de la période Ayuthaya, érigea des lois et des textes Bouddhiques qui firent autorité.

1851 – 1910

C’est sous le Roi Chulalongkorn (Rama V, 1868-1910), que la nation moderne thaïlandaise fut établie ; l’esclavage fut aboli, l’administration centralisée et les ministères instaurés. La direction habile des Rois Mongkut (Rama IV, 1851-1868) et  Chulalongkorn est encore vantée de nos jours pour avoir su maintenir la prospérité du pays et éviter la colonisation grâce à une diplomatie intelligente.

XXe siècle

En 1932, un coup d’état sans effusion de sang a permis d’établir un nouveau système de monarchie constitutionnelle,  actuellement supervisé par le roi Bumibol Adulyadej (1946 – présent), Roi Rama IX de la Dynastie Chakri, dont le règne est le plus long du monde. Pas à pas, en connaissant la montée puis la chute du communisme dans les pays voisins, les  révoltes étudiantes et une série de coups militaires et d’interventions royales, la Thaïlande s’est transformée en une démocratie fragile mais opérationnelle.

Parmi les dirigeants les plus récents  se trouve Thaksin Chinawatra, qui fut renversé par un coup militaire en septembre 2006 suite à des allégations de corruption continues. Après avoir connu une série de crises politiques, le pays est actuellement gouverné par le Parti Démocratique, sous la direction du Premier Ministre, Mr. Abhisit Vejjajiva.

Monarchie

Le peuple thaïlandais dans sa grande majorité loue une vénération quasi religieuse pour le roi Bhumibol Adulyadej, Rama IX.  Cependant, dans la pratique les pouvoirs constitutionnels du roi sont limités.

De par la constitution de 1932 le roi est:

  • Le Chef d’état, exerçant un pouvoir législatif au nom du peuple et avec le consentement du gouvernement.
  • Le Chef des forces armées.

Au-delà des ces fonctions officielles explicites, le Roi est considéré comme :

  • Le symbole de la culture thaïlandaise et une icône vivante
  • Le patron et gardien du Bouddhisme
  • Un symbole unificateur de la nation

Grâce aux Projets Royaux, le Roi Rama IX a insufflé une démarche de développement durable et a incité à une politique responsable d’autosuffisance. Parmi les Projets Royaux,  se démarquent en particulier le soutien à l’agriculture bio pour remplacer les cultures d’opium des tribus montagnardes, et le développement de centres de formation professionnelle dans les zones rurales pour les communautés défavorisées.

Galerie d’images